Georges-Émile Lapalme – Discours et écrits politiques 1945-1981

508 pages — 34,95$ • 25€ — ISBN 978-2-924719-50-3

Si quelqu’un a méri­té sur le plan poli­tique le titre de père de cette révo­lu­tion tran­quille, dont nous sommes les héri­tiers, c’est bien cet homme à la fois fier et modeste, ombra­geux et atta­chant, dont je m’honore d’avoir été l’ami encore plus que le col­lègue.

René Lévesque,
Le Devoir, 7 février 1985

 

 

Georges-Émile Lapalme (1907-1985) devient chef du Par­ti libé­ral du Qué­bec en 1950 après avoir été dépu­té au par­le­ment fédé­ral. Mau­rice Duples­sis, alors au som­met de son pou­voir, aura en face de lui un adver­saire réso­lu qui s’en prend sans relâche à son conser­va­tisme obs­ti­né. Chef de l’opposition libé­rale, il dénonce les tares du régime: fraudes élec­to­rales, auto­ri­ta­risme, favo­ri­tisme, anti­syn­di­ca­lisme, vente à vil prix des res­sources natu­relles, concep­tion élec­to­ra­liste de l’autonomie pro­vin­ciale.

 

En même temps, Lapalme pré­pare les trans­for­ma­tions de la Révo­lu­tion tran­quille des années 1960 : jus­tice sociale pour les plus dému­nis, sys­tème d’éducation réfor­mé et gra­tuit, moder­ni­sa­tion de l’État, recon­nais­sance des droits des tra­vailleurs, éga­li­té juri­dique des femmes, ges­tion des res­sources natu­relles, pro­tec­tion de la langue et de l’identité cultu­relle du Qué­bec. Ses dis­cours et écrits poli­tiques consti­tuent un tableau impres­sion­nant du Qué­bec de ces décen­nies et mettent en évi­dence son apport essen­tiel à la Révo­lu­tion tran­quille.

TÉLÉCHARGER L’EXTRAIT