L’architecture de l’identité

488 pages — 44,95 $ — ISBN 978-2-925079-08-8

Arts et patri­moines en hom­mage au pro­fes­seur Luc Nop­pen

Qu’est-ce qui fait qu’un tas de pierres devient un édi­fice? Qu’est-ce qui donne de l’identité à la ville? Com­ment le temps construit-il du sens? Com­ment se forme la per­son­na­li­té du pay­sage construit?
Cet ouvrage répond à ces ques­tions en explo­rant les façons et les rai­sons de débus­quer et d’interpréter la pro­duc­tion de l’identité dans notre envi­ron­ne­ment. De l’île d’Orléans à Bar­ce­lone, des vil­las bre­tonnes aux églises conver­ties et des poli­tiques d’art public aux expo­si­tions uni­ver­selles, on suit la fabri­ca­tion de l’originalité, volon­taire ou for­tuite, pour décou­vrir ses impul­sions et ses trans­for­ma­tions, ses archi­tectes et ses repré­sen­ta­tions au fil de l’histoire.
On découvre ain­si com­ment on a, en art, en archi­tec­ture ou en patri­moine, créé de la culture.

Avec des textes de:

Jean-Yves Andrieux, Étienne Ber­thold, Charles Bour­get, Peter Coff­man, Tho­mas Coomans, Phi­lippe Dubé, Mar­tin Drouin, Alexan­dra Geor­ges­cu-Paquin, Marc Gri­gnon, Robert G. Hill, Can­dace Iron, Harold Kal­man, Pierre Lahoud, Phyl­lis Lam­bert, Daniel Le Coué­dic, Jean-Michel Leniaud, Jes­si­ca Mace, Guy Mer­cier, Lucie K. Moris­set, Pierre de la Ruf­fi­nière du Prey, Jacques Robert et Mal­colm Thurl­by.